N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre page Facebook "Mairie Saint Pierre Langers"

Saint-Pierre-Langers

L'origine de la paroisse de Saint-Pierre-Langers remonte au 10e siècle. Étendues sur les vallées du Thar et de l'Allemagne (un des affluents du précédent), la commune a supplanté une grande partie des bois et des landes qui occupaient son territoire. Après l'arrivée d'une population essentiellement paysanne, s'éleva le bourg, proche du château et de l'église.

 

Le Château

Le château féodal de Saint-Pierre-Langers fut détruit par les anglais en 1441, mais son domaine ne resta pas inoccupé.

 

Au 17e siècle, un nouveau château fut érigé en son endroit, désormais abrité par un jardin comptant encore parmi ses arbres le chêne " des Plaids ", sous lequel le seigneur de Saint-Pierre-Langers rendait la justice et prélevait les impôts.

 

 

 

Un lieu Enchanteur

Appartenant désormais au domaine privé, la bâtisse reste tapie derrière cette végétation. De plus, elle est encore protégée par ces vestiges de l'époque féodale, agréables témoignages du passé : les douves.

 

Que de plus plaisant alors, lorsque l'on arrive par la route de Sartilly, que de voir apparaître le petit bourg sur notre droite, se reflétant dans les eaux de ces grandes tranchées ?

 

Vers le haut

L'Eglise

cliquer pour agrandir

A côté de ce château se dresse l'église. Alors que la première fut vraisemblablement bâtie en bois, celle-ci fut construite en granit, à l'instar de tant d'édifices religieux du Sud-Manche !

 

Elle fut élevée sous le vocable de Saint-Pierre, du nom du seigneur Anger de Saint-Pierre qui avait pris part à la conquête de l'Angleterre (le Domesday cite " S. Petrus ", probablement venu à la suite de Hugues, comte d'Avranches ; cf. M. de Gerville).

 

L'extérieur de cette église possède un aspect peu différent de celles des autres communes, bien qu'elle présente une originalité architecturale qui lui confère la plus grande partie de son caractère : son clocher se dresse au dessus du transept sud, alors que d'ordinaire, la vieille tradition des tours lanternes conduit les architectes à suivre ce modèle et à placer leur clocher au centre de l'édifice.

 

Coiffée de son toit en bâtière typique de la région, la tour possède encore une grande baie fermée d'un beau vitrail de style renaissance et une porte cintrée souvent dénommée " porte du seigneur ".

 

Vers le haut

Architecture

cliquer pour agrandir

Cette architecture constitue un écrin idéal pour les joliesses qui se cachent à l'intérieur. Les ouvertures de la nef nous offrent des vitraux hauts en couleurs, tous rivalisant d'intensité dans leurs teintes. Plus loin, passant sous une belle perque (inscrite à l'inventaire), nous découvrons le chœur dont le maître-autel est orné d'un tableau de Quesnel, La remise des clés à Saint Pierre.

 

A notre droite, le transept nord, autrefois " chapelle de la passion ", révèle un immense tableau de ces formats tant affectionnés par le 19e siècle. Réalisé par Kruger en 1864, ce Christ en Croix (inscrit à l'inventaire le 17.06.1996) fut offert à la commune par Napoléon III, à la demande d'Augustin de Saint-Pierre, à cette époque Préfet d'Empire.

 

A notre gauche, le transept sud offre l'accès à la tribune seigneuriale, restaurée en 1995 et dans laquelle a été retrouvé un émouvant graffiti de marin ayant servi d'ex-voto (a la droite du vitrail). De cette tribune, le chœur peut-être apprécié de façon inhabituelle et si plaisante...

 

Vers le haut

La Vallée du Thar et l'Abbaye de la Lucerne

cliquer pour agrandir

Autrefois traversée par deux des principaux chemins de pèlerinage, la commune s'étend autour du bourg en chemins ondoyants jusqu'à cette vallée du Thar au fond de laquelle s'élève la magnifique abbaye romane édifiée entre 1164 et 1178 par Richard de Subligny et son frère Hasculphe, seigneur du lieu.

 

Sauvée de la ruine, la belle abbaye est en cours de restauration afin de pouvoir toujours enjoliver cette vallée à la végétation foisonnante. Verte l'été, tousse l'hiver, elle peut être admirée du " balcon de Saint-Pierre " en toutes saisons…

 

En Photo : Panorama de l'abbaye de la lucerne depuis le chemin de randonnée que l'on nomme "Les Balcons de Saint-Pierre".

 

Vers le haut

Anatole France à Saint-Pierre-Langers

A côté de l'église se trouve une bâtisse abritant un petit bar-restaurant. Outre un lieu de détente des plus agréables, il est peuplé des souvenirs d'un grand personnage de la littérature française : Anatole France.

 

L'auteur de La vie en fleur, de Petit Pierre ou de La prise de voile, séjourna à Saint-Pierre-Langers par deux fois dans sa jeunesse.

 

C'est sa vielle voisine, Madame Foulon (désignée dans ses œuvres sous le nom de Madame Laroque), originaire de la commune et à laquelle il était très attaché, qui conseilla à la mère de l'auteur d'emmener son jeune garçon, alors malade, bénéficier de l'air de Normandie.

 

En 1859 et 1861 eut-il ainsi le temps de s'imprégner des paysages normands, de la petite maison dans laquelle il résidait (déjà fonds d'épicerie à l'époque) et de la nièce de sa vieille amie, Elise Rauline. Cette dernière lui préférant la vie religieuse, entra dans les ordres et causa chez le jeune Anatole une amère déception.

 

De ces deux séjours, il conserva si parfaitement les souvenirs qu'il nous les livra soixante ans après dans un chapitre de La vie en fleurs : on y découvre ainsi l'image familière d'un village "longeait la grand route au midi et descendait au nord vers un étang que les papillons blancs traversaient par couples, et un petit bois avec des restes de hautes futaies qui faisaient [ses] délices".

 

L'on reconnaît alors parfaitement la commune lorsqu'il précise qu'à "à cinq cent pas de ce bois s'élevait au milieu de ses douves, où des myriades d'insectes dansaient le soir, le château de Saint-Pierre habité par les choucas."

 

Vers le haut

Actualités

Aucun article disponible

le vitrail rennaissance de la tribune seigneuriale dans la tour de l'église

Vitraux de l'Eglise de St-Pierre-Langers

(cliquer sur un vitrail pour agrandir)

Haut de Page

© 2006-2013 Communaut de Communes de Sartilly Plan du Site | Contacts | Mentions Légales | Marchés Publics | Service Public Local